Pour vous raconter en bref, j'ai mené deux projets pour la fête de la Francophonie à l'Alliance Française.

L'idée étant de représenter un pays de la Francophonie, une de mes élèves du soir ayant déjà commencé à préparer des danses folkloriques françaises (de sa propre initiative) pour cette fête, et le chargé culturel souhaitant qu'elle en représente de la Guadeloupe, j'ai décidé de carrément représenter la Guadeloupe dans cette fête : travail de vocabulaire avec les élèves (en français et créole) sur les fruits, légumes, fleurs, animaux, traditions musicales, danses, mode, mais aussi de civilisation (histoire, géographie, culture, langue...) et d'actualité (LKP), pour faire une grande exposition dans une salle de classe, mais aussi cuisine (j'avais dans mon groupe un pâtissier et une future chef cuistot) et décoration aux couleurs de la Guadeloupe. Les danseuses ont même trouvé un tissu qui ressemble à du madras, et avec un élève guitariste, j'ai chanté deux airs traditionnels que le public a repris en chœur avec nous. On a mis une ambiance du tonnerre de Dieu ce soir-là, pendant que les autres représentaient la Belgique, le Canada et la Suisse... un peu plus austères. Les colombiens ont a-do-ré la biguine, la mazurka, le zouk, le créole... Ils ont tous dansé et chanté. C'était impressionnant comme fusion culturelle. Ils ont adoré aussi le planteur, les acras, le colombo, et les gâteaux... Tout est parti comme des petits pains.

PlaceBolivar viaduc pereiraciudaddeflores3

EgliseSanJose monumentoalosfundadores PlaceduLago

Sanandresito CCLucyTejada MuseodeArte

L'autre projet, avec le groupe du samedi, c'était une exposition de photo-carte postales de Pereira, qui valorise une ville dont la réputation est plutôt réduite à son activité commerciale (les centres commerciaux poussent comme des champignons : blanchiment d'argent de la drogue ???...) et à la "facilité" de ses femmes (surnommée "ciudad con las piernas abiertas" : "la ville aux jambes ouvertes", et non pas "puertas abiertas" : "portes ouvertes"), photos supposément faites par les élèves, mais que j'ai du en majorité refaire parce qu'elles n'étaient pas terribles, mais accompagnées de textes et de légendes écrites par eux, sur le thème de la vie culturelle et des loisirs touristiques dans la ville, avec pour pour point de vue de la narration, le regard d'un touriste français qui se balade dans la ville.

Voili, voilou.

Les photos dans le sens de lecture :
- la statue de Bolivar Nu sur la place Bolivar (centre de la ville),
- le viaduc de Pereira* (grande fierté de la ville),
- fleurs du Jardin Botanique (les fleurs sont l'emblème de la ville, son slogan "Pereira, tierra de flores"),
- l'église San José (architecture gothique mais en ciment !),
- la statue de Prométhée (ou Monument aux Fondateurs, sur l'avenue Circunvalar, avenue des bars et retaus chics, point de rendez-vous facile),
- la place du Lago (accueille une piscine-fontaine où se sont tenus des cours de natation fut un temps),
- Sanandresito (centre commercial de produits piratés, de contre-bande, etc... le comble du culte de l'illégalité dans ce pays),
- Centre Culturel de la ville (il ne s'y passe presque jamais rien),
- Musée d'Art (personne n'y va mais pourtant il s'y passe des choses sympa).

* photo prise par un élève.